En quoi consiste l’usinage de pièces de forge ?

La forge précède l’usinage. De la matière première brute, la forge va permettre d’obtenir, par différents procédés, des pièces dégrossies qui vont ensuite passer à l’usinage. Ce procédé permet également, selon les techniques, de modifier les caractéristiques de certains métaux et alliages. C’est principalement de la forge que dépendront les qualités de résistance, de dureté et/ou de souplesses des métaux et alliages.

SMEP Industries est équipée pour :

Estampage et matriçage

Ce procédé consiste au formage à chaud, par pression ou par choc. À l’aide d’un marteau-pilon ou d’une presse, vous obtenez une matrice qui reproduit la forme recherchée. Le terme estampage est souvent utilisé pour les pièces en métaux ferreux, pour créer des pièces en alliages non-ferreux comme les alliages de cuivre, d’aluminium, de nickel, etc.

Forgeage à froid ou à mi-chaud

Le forgeage à froid est également appelé extrusion. Le but est de réaliser des pièces en utilisant des outils pour forcer le métal à s’écouler dans une ou plusieurs directions, sans avoir besoin de chauffage préalable. Autrement dit, il s’agit de créer la forme d’une matrice à la température ambiante grâce à une très forte pression. Ceci améliore les caractéristiques du métal.

 

Forge libre

L’usinage de forge libre est un procédé consistant à réaliser des pièces, à chaud, sans avoir besoin d’utiliser des outillages spécifiques. Il se fait via une succession de déformations progressives afin de produire rapidement des unitaires ou en très petite série.

 

Laminage ou laminage circulaire

On appelle laminage le fait de déformer le métal entre deux cylindres tournant en sens opposé. Ceci permet d’écraser le métal et de lui permettre de prendre la forme des outils voulue. On utilise surtout le laminage pour préformer les pièces avant les opérations d’estampage.

 

Cintrage

En ce qui concerne le cintrage, l’objectif est d’utiliser un procédé mécanique, à froid ou à chaud, pour obtenir la courbure souhaitée à un tube, à une barre ou à un profilé, tout en respectant un rayon et un angle.

Grenaillage

Ce genre d’usinage de forge vise à éliminer la calamine des pièces forgées en projetant de petites billes à grande vitesse. Ce procédé peut avoir un effet bénéfique, notamment pour rendre le métal plus résistant aux efforts mécaniques.

 

Traitements thermiques

Les variations importantes de température peuvent changer la structure microscopique du métal. Ce procédé est souvent utilisé pour adoucir le métal puis le rendre plus homogène par le biais des recuits à haute température.

Traitements de surface

Le but du traitement de surface est de modifier les propriétés physiques et mécaniques des métaux en surface. Ceci, afin d’améliorer la résistance du métal à l’agression de l’oxygène (corrosion). Pour ce faire, il faut déposer des couches de métal capable de bloquer le passage de l’oxygène, tout en améliorant les propriétés mécaniques et la résistance de la pièce au frottement.

Calibrage

Le calibrage est une opération d’usinage de forge permettant de mettre à la cote une faible partie de la pièce forgée, qui est souvent plane. Il est effectué à froid, grâce à des outillages spécifiques simples. Au final, vous obtenez des métaux avec des tolérances élevées et un bon état de surface.

Polissage

Le polissage est considéré comme un processus de finition des pièces. L’objectif est d’obtenir un état de surface de très haute qualité ; une surface caractérisée brillante, rugueuse, éclatante, etc. À noter que ce procédé peut être réalisé manuellement ou par un robot.

Usinage et tournage

Il existe plusieurs procédés dont les plus utilisés par SMEPI sont :

L’usinage par électroérosion

 

Ce procédé permet d’éliminer de la matière par fusion et vaporisation à l’aide d’électrodes. Cette technique est particulièrement intéressante pour sa précision puisque la marge d’erreur est inférieure à 0,01 mm.

 

Elle est utilisée en usinage de pièces de forge pour des pièces d’usure, car elle augmente la dureté en modifiant la structure moléculaire de la matière en surface et en sous-couche.

L’usinage par forage profond

 

Cette technique permet de forer un long trou de diamètre très précis dans une pièce mécanique. Le forage profond ne se fait qu’avec des machines spécifiques et demande de l’expérience dans leur maniement.

L’usinage par filetage roulé

 

Ici, il s’agit de former le filet par compression, à l’aide d’un rouleau fixe qui maintient la pièce et un mobile portant l’empreinte du filetage qui va créer le filet en comprimant la matière. La précision de la technique est également très intéressante, car le roulage augmente la dureté (jusqu’à 30 %), mais elle augmente aussi la résistance à la rupture et à la fatigue (jusqu’à 100 %).

 

Découvrez les autres prestations de SMEPI

 

En matière d’usinage de précision, nous justifions d’une décennie d’expérience. Notre savoir-faire est reconnu à l’échelle nationale.

Pour l’usinage de tous types de pièces mécaniques, SMEPI est le prestataire incontournable capable d’assurer la conception de vos éléments.

 

SMEPI possède toutes les ressources-clés pour vous accompagner à chaque étape de votre projet depuis la phase d’étude jusqu’au traitement thermique et de surface en passant par la sélection des matériaux à utiliser, le prototypage, le traitement thermique et de surface, l’étude, le montage, la production... sans oublier une vérification stricte des pièces travaillées.

 

Nos produits sont plébiscités par des professionnels issus de domaines très divers, notamment l’énergie, la pétrochimie, la chimie, le transport, le nucléaire, les machines spéciales...

 

Nous misons sur une équipe hautement qualifiée et une réserve importante de matériaux toujours disponible afin de répondre à vos contraintes de qualité et de rapidité.